Porosités et séquences

Publié le par A_A


Le projet consiste à lier un réseau terrestre de transport en commun à l'échelle de Toulouse (type RER) avec le réseau aérien de la zone aéroportuaire. Il construit aussi un lien entre l’aéroport et la ville de Blagnac (par extension celle de Toulouse) en franchissant en plusieurs points les différentes barrières existantes (rocade, bâtiments industriels, zone de bureaux). Il donne alors l’occasion à cette zone de devenir pénétrable et poreuse. Cette ligne ferroviaire créé trois moments urbains majeurs dans la zone aéroportuaire de Blagnac. Elle connecte aussi, grâce à un système de passages urbains, les réseaux doux de Blagnac : vélo, piéton, tramway et bus. Par un travail en bandes successives définies par leur fonction et l’atmosphère de chaque partie, les réseaux sont installés, connectés et interagissent avec l’aéroport.

Le premier moment est essentiellement dédié au tertiaire. La proposition, par une bande de parc minéral et végétal, veut aérer la zone et proposer des moments de détentes mais également une promenade vers une esplanade donnant vue sur les pistes. Bus, promenade et pistes cyclables viendront se connecter dans la station.

Le deuxième moment est celui du parc de l’aérogare. Il constitue le pôle majeur du projet et accueillera la gare multimodale connectant le tramway.

Le troisième moment est une mise en scène de la zone parking. Par l’installation d’une station et la requalification claire et végétalisée des parkings, ces lieux deviennent plus accessibles (bus voie automobile et piste cyclables) et agréables.
Flora Guiton
 


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article