Projets de Fin d'Etude, Aéroports_Airspaces

Publié le par A_A

 

Un terminal multimodal pour l'aéroport international de Toulouse-Blagnac (PFE Aéroports_Airspaces 2009)

 

On demande de projeter un terminal de transport ayant pour but de réaliser une plateforme d'échange pour le transport de passagers provenant de différents réseaux existants ou à venir.

Le site d'implantation de ce terminal est proposé aux environs de l'aéroport Toulouse-Blagnac, le terminal lui-même peut être considéré dans ce cas comme une extension de l'aérogare. Dans ce sens, on attend que l'implantation du terminal résulte d'une volonté de définir et qualifier les limites de l'aérogare d'une part mais aussi de la ville à cet endroit d'autre part.

Le choix précis de l'implantation répondra bien sûr à des préoccupations liées aux types d'usages que l'on veut favoriser mais aussi et surtout aux perspectives urbai- nes, quelle que soit leur échelle, ouvertes par chacun des projets proposés.

Quels scénarios urbains peuvent être sous-tendus par les projets techniques d'infrastructure ? Quelles situa- tions d'urbanité peuvent être créées par les choix de mobilité que proposent nos projets ?

En écho aux intentions urbaines associées à cet équipe- ment de mobilité, on étudiera les types de centralités urbaines créées et tout aussi bien les types de mode de vivre qui doivent être établis dans ces lieux indéfinis et chaotiques qui constituent la ville contemporaine périur- baine. A ce titre, la fonction économique du terminal (centre commercial, parking, parcs ou jardins, etc.) devra être prise en compte dans le programme architectural et urbain.

 

Architecture et mobilité

Parmi toutes les entrées qu'offre un tel thème de projet sur le plan architectural ou urbain, nous centrons nos préoccupations autour de problématiques d'étude et de réflexion touchant les contenus suivants : Les réseaux et les nouvelles centralités urbaines (il s'agit d'articuler différents réseaux de transports en vue de promouvoir des pratiques de déplacement porteuses d'une vision de la ville contemporaine: transports collec- tifs en site propre, véhicules à occupation multiple , piétons et vitesse lentes, etc.)

Les territoires réticulaires (l'écart entre distances physi- ques et distances perçues et vécues définit ce que l'on appelle des "petits mondes" qui correspondent aux pratiques effectives de ces territoires réticulaires.)

Les données invisibles du territoire contemporain (découpages institutionnels, réseaux technologiques de communication) La notion de Grande Echelle en architecture (vers une ré-interprétation des concepts de frontières, distances, limites, étendues qui sont questionnées selon les notions de temps, de fréquence, d'économie)

Les frontières et les limites de l'architecture dans ses relations aux passages et aux flux (se déplacer dans la ville et entre les villes, quelles vitesses pour quels usages ? Quelle intégration urbaine et quelle intégration culturelle des infrastructures de transport peut-on propo- ser ?)

 

 

Le projet dans son dialogue avec l'art.

Une planche numérique est associée aux présentations graphiques du projet. Ce travail est une production directe, une réalisation partielle du projet sous une autre forme.

Les projets architecturaux proposés ont une dimension et une signification très large, s’ancrant dans des contex- tes très différents. En déplaçant des procédures d’un champ vers un autre, du domaine de l’architecture vers le domaine de l’art, il est possible d’expérimenter (ou d’éprouver) des parties du projet qui peuvent parfois rester peu visibles voire inaccessibles. La planche numérique, une expérimentation proche du domaine artistique, a pour objectif « d’activer » la propo- sition architecturale, d’étendre les possibilités du projet ou d’isoler des idées essentielles afin de les rendre différemment compréhensibles.

 

 

Le projet comme recherche.

L'atelier a vocation à interroger les démarches de conception dans leur mise en oeuvre pratique effective notamment en liaison avec les procédures de représen- tation spatiales adoptées par chaque étudiant. Il s'agit d'une problématique relative aux méthodologies de projet. Nous sommes donc très attentifs aux dimensions prospectives du travail de l'étudiant : énoncer, argumen- ter et assumer l'exploration de réponses architecturales témoignant d'une recherche, caractéristiques expérimen- tales de l'approche.

Commenter cet article

Parking Aéroport Charleroi 11/12/2015 09:35

C'est une excellente idée !