Spatialisations du temps

Publié le par A_A

 

l'appréciation de l'espace ne se constitue pas indépendamment des manières de le parcourir.
C'est encore une autre expérience du mouvement à laquelle nous sommes conviés. Il ne s'agit plus dès lors de cartes qui retiendraient des tracés, mais de faire agir, dans la pratique ou dans la représentation des choses, le primat de l'espace sur celui du temps.
 

Christophe Kihm, Topologies in GNS, Palais de Tokyo, site de création contemporaine, Ed. Cercle d'art, 2003

 


 

Commenter cet article