Airbräu Theater

Publié le par A_A

 


Munich, Aéroport central, 18h 30, 29°C.

 

Bruit d’ambiance, foule + cris d’enfants

Vous êtes à l’Airbräu, le Biergarten de l’aéroport. Il y beaucoup de gens assis. Sur les tables, beaucoup de Bières blanches, vous sentez les saucisses grillées, le café, la fumée des cigarettes. Au milieu de la place, des enfants courent. Des gens pressés, d’autres détendus allongés sur des bancs, sur l’herbe.

« Silence s’il vous plaît ! »

« En haut, regardez, la scène ! »

« Monsieur, s’il vous plaît, par ici, la représentation va commencer. »

 

Les enfants dissipés continuent de courir partout, c’est un peu énervant. Enfin, leurs parents viennent les chercher. Vous vous asseyez. On vous sert une bière Airbräu avec le programme. Cette pièce dure environ 15 minutes. Apparemment, les acteurs ne sont pas forcément connus en journée mais le soir ça a l’air plus intéressant.

C’est fini, il n’y a plus de places assises juste à côté de vous. Des jeunes gens en retard commencent à s’asseoir par terre. Tout le monde a les yeux rivés sur la scène, devant vous, en haut. À droite, plus loin, des voyageurs pressés s’arrêtent un instant éberlués par la performance des acteurs. Derrière vous, les gens sont trop éloignés et ils n’y voient rien. La pièce a déjà commencé et le dispositif de rediffusion prend un peu de temps à se mettre en place. La grande publicité BMW disparaît et la pièce est rediffusée sur l’écran géant. Des rideaux se déploient sur l’ensemble de la structure. Il fait plus sombre maintenant.

Les gens qui sortent tout juste du S-Bahn doivent prendre leur vol et ne peuvent pas s’arrêter. Tant pis, ce sera pour une autre fois, au retour peut-être. On n’entend pas très bien, c’est vrai, mais on peut se procurer des écouteurs au Biergarten quand on consomme. Sinon, on peut toujours se connecter avec son propre lecteur. Spontanément, un couloir s’est formé à droite et à gauche pour permettre le passage des voyageurs.

Applaudissements

Au contraire, ceux qui reviennent hésitent un instant… En face de vous, une famille vient de s’arrêter. On n’est pas si pressé finalement.

La pièce n’était pas mal, les acteurs non plus. Beaucoup se lèvent et partent, c’est terminé. L’espace est toujours sombre. D’autres restent et prennent les places libres. À côté, les enfants dissipés se calment enfin. C’est l’heure du Monde de Nemo.

Publié dans workshop MUC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article