Just Jump

Publié le par A_A


Vous venez d’enregistrer vos bagages.

Libéré, oisif, que faire ? Vous êtes sur la terrasse visiteur numéro 6. Pourquoi ne pas tenter l’expérience ? Une hôtesse s’avance vers vous et, souriante, vous tend  une combinaison. Vous vous déchaussez. Vous l’enfilez. Vous avancez sur la passerelle à votre droite, tel un funambule, pour rejoindre les toits du « Biergarten ». Le bois des caillebotis craque sous vos pieds nus. Là, vous regardez tout autour de vous. Vous portez un autre regard sur l’espace qui, soudainement semble se dilater : il s’ouvre à vous et vous appartient enfin.

Vous découvrez alors un plongeoir qui surplombe la zone de sûreté.  En bas, les longues processions, l’enchaînement des contrôles, les passagers, tendus, lassés…. Amusé, vous observez la scène.

Transgresser l’interdit ? Oublier sa condition ? Vous hésitez. En êtes-vous capable ? Après tout, vous n’avez rien à perdre ! Vous avancez sur le plongeoir, immaculé, aérien. Vous prenez votre élan. Il se déforme sous votre poids. Tête la première, bras en avant, vous plongez dans le vide, au dessus des postes de contrôle. Tout semble ralenti. Le temps est suspendu. L’air est doux, ce bain vous rafraîchit.

Mais l’envolée a une fin. Après un saut de trois mètres, vous atterrissez sur des toiles tendues par des câbles. Leur assemblage forme une résille en trois dimensions, souple et résistante à la fois. Vous perdez l’équilibre mais cette sensation ne vous est pas désagréable. De par l’orientation différente des toiles, vous rebondissez de l’une à l’autre et vous dirigez progressivement vers la sortie.

Fier d’avoir sauté, un profond soulagement vous envahit, la sensation qui vous pesait s’est évaporé. Vous vous sentez allégé, détendu.

Qui aurait cru qu’un simple saut pouvait procurer un si grand bien !
 

Vous reprenez vos esprits et regagnez le sol par un escalier de verre. Vous vous apprêtez à rejoindre la zone de contrôle… De là, vous pourrez y observer ceux qui, comme vous, auront choisi de tenter l’expérience.  

Publié dans workshop MUC

Commenter cet article