Direct flight's tube

Publié le par A_A



Début Bruitage pluie

Le temps est mitigé ce matin sur la banlieue de Munich.
Je me lève et me prépare rapidement, car mon avion part dans 1h30 pour Toulouse.

                                                                                                                        Fin Bruitage pluie

Début bruitage train

Je descends à la station de train en bas de chez moi et arrive à l’aéroport en moins d’une demi-heure.
A peine sorti du train, je me dirige vers trois ascenseurs vitrés.

Fin bruitage train

Début bruitage gare 

J’appelle l’ascenseur de droite sur lequel est indiqué Direct Flight et qui va directement au 8ème étage.

Fin bruitage gare

Début bruitage ascenseur

En montant je lève les yeux et j’aperçois tout en haut, un étrange tube de verre suspendu au toit du forum, qui perce le terminal 2 et se connecte en haut des ascenseurs.

                                                                                    Fin bruitage ascenseur 

Arrivé en haut, une hôtesse m’accueille avec un grand sourire, en m’indiquant le guichet où un passager est en train d’enregistrer.
Un seul ascenseur dessert ce niveau investi par la compagnie Direct Flight.
C'est ici que se déroule l’enregistrement et l’entrée dans le tube.
Je donne mon passeport à l’hôtesse :
« Bonjour, je vous prie de patienter à côté dans la file face à l'entrée du tube. »
Elle me rappelle la liste des objets dangereux interdits dans les bagages à main.
J’observe la structure cylindrique de verre et de métal, divisée horizontalement et dont la partie basse, plus petite, sert à transporter les bagages.
En partie haute, des modules blancs viennent s'assembler pour former une chaise longue. Ce fauteuil une fois formé se met en attente en haut de la rampe.
Plus qu'une personne devant moi et j’embarque dans ce tube intrigant. Je m’installe  sur le siège. Je frissonne d’appréhension d'être projeté dans le vide depuis cette hauteur.
« Etes-vous prêt? »
Elle appuie sur le bouton (bruit bouton)

Début bruitage frottement (tapis roulant faible)

Début espace public « sourd »

 Hop, je glisse et le siège s’accroche au rail….c’est génial !! Abandonné à la gravité, je me sens planer et envahi d’un sentiment d’euphorie. Le voyage commence !
Je contemple la place du forum en bas et j’aperçois des gens assis avec des mass de bière et des obazda. Certains nous observent étrangement.
Je continue mon chemin dans ce tube transparent suspendu en me rapprochant du terminal 2. Je traverse maintenant un espace non couvert, la pluie tape sur la vitre supérieure, à un mètre de moi.
Finalement je pénètre dans l’énorme pavé vitré par un percement circulaire en haut de la façade du terminal.

Fin espace public « sourd »

Début espace public « clair »

 La partie supérieure du tube est maintenant ouverte, et je respire maintenant l'ambiance du terminal.
J’entends les gens discuter en bas et un enfant demander à son père : « Papa, qu’est ce qu’elles font les personnes la haut ? » en nous montrant du doigt.
A une cinquantaine de mètres devant moi, le tube traverse une boite opaque contrôlée par des agents face à un écran.
Cela semble être un scanner, oui c’est bien ça, je peux lire « zone de contrôle ». L’ambiance s’obscurcit.

Fin espace public « clair »

Début vrombissement léger

 Une lumière clignote et une alarme (alarme 4 bips) retentit avant que je ne sorte du circuit par une déviation du tube. Un homme apparaît à côté de moi et me demande:

                        fin frottement

« Bonjour, pouvez-vous enlever le tire-bouchon de votre sac-a-dos s’il vous plait ? ».
« Ah désolé !! Je l’avais oublié ». J’ouvre la poche, lui remets mon arme blanche, puis mon siège repart sur le circuit.

Début frottement

Début espace public clair 

Je traverse maintenant l’espace Duty Free et observe toutes ces fourmis affairées à acheter deux fois plus d’articles 20% moins chers. Drôle de calcul. Moi, je ne les comprends pas. Eux me regardent bizarrement.
Encore un mur et mon tube traverse enfin la salle d’embarquement. Après une dernière glissade contrôlée, j’arrive à la porte de l’avion Direct Flight. Je me lève du siège et m’installe. C’est parti!

Fin tout bruitages

Bruit décollage avion  

Publié dans workshop MUC

Commenter cet article