A really nice discomfort

Publié le par A_A


"J'appellerai ce projet 'Phoenix' plutôt que 'Stairway to Heaven' [à cause du crash qu'il a subi en cours de réalisation]. C'est comme un symbole visible du moment de crise [dans le processus de projet] , vous savez ce moment où vous pensez que rien ne va marcher.

Vous avez donc été obligé de porter une attention particulière à la structure et de trouver des moyens de rendre le projet stable. C'est peut-être un peu ma faute car je vous ai encouragé sur une voie un peu difficile [à savoir la recherche d'un objet souple qui serait construit avec des éléments rigides].

Mais au final ce que j'aime absolument là dedans c'est que le projet fonctionne en cohérence avec le matériau dont nous disposions : c'est juste une grande pile de bois dont les voliges sont déployées [spreaded out] selon différentes vitesses.

Sur le plan morphologique il y a beaucoup de références possibles, vous pouvez voir le moteur d'un avion, vous pouvez voir les ancêtres [fathers?] des oiseaux... quelque part, même si vous n'avez pas visé explicitement ce but, le projet répond parfaitement à l'environnement du vol aérien.

Je pense que c'est une très jolie sculpture, et je pense aussi que cela peut devenir un espace de jeu, comme vous l'avez démontré on peut grimper dessus, ou bien s'y allonger...

Cela dit, malgré ses très belles courbes, je dois dire que je n'ai jamais trouvé une véritable position confortable là dessus. C'est à dire qu'il y a toujours une contradiction entre les angles aigus des voliges blessant votre dos (comme pour masser vos muscles) et votre attirance à vous asseoir car l'objet a un aspect très agréable. Seulement lorsque vous vous y installez vous ressentez alors un peu de douleur et d'inconfort. On pourrait dire que c'est un problème mais à un autre niveau j'aime bien cet effet de tension. Et je pourrais assumer que les gens ne puissent pas demeurer longuement sur ces objets, par exemple pour dormir.

Mais cela devient une découverte intéressante,  car les architectes font seulement de belles choses, des choses jolies, et ici vous découvrez avec cette expérience un questionnement sur le fait de créer aussi de l'inconfort [create some discomfort]."

Critique finale des projets de TLS par Markus Bader

 

Publié dans workshop TLS

Commenter cet article