Je prévois une discrète "peur de l'avion" permanente.

Publié le par A_A

Un aperçu prémonitoire de ce que sera la vie dans une colonie spatiale est déjà visible autour de nous - dans les cafés délabrés en bordure des autoroutes, dans les tours HLM vandalisées, dans les ascenseurs jadis ultramodernes et les kilomètres de couloir circulaire fatigué du BBC Télévision Centre. Lorsqu'enfin nous quitterons notre planète, allons-nous trouver non pas une séries de cités radieuses chères à Le Corbusier, mais des grands ensembles minables et des aéroports de troisièmes zones ?

On peut se poser des questions sur l'efficacité du fonctionnement de ces colonies spatiales et sur les effets vraisemblables à long terme sur le mental de millions de gens parqués dans ces Heathrow et ce Gatwicks en orbite.

assisterons-nous à la création d'un ensemble inédit de névroses de l'ère spatiale, induites par cette vague "peur de l'avion", angoisse semi-inconscente qui déferlera sur le système nerveux de notre ménagère spatiale de trente-cin ans [...] ?
 

J.G. Ballard, Millénaire mode d'emploi, Tristram 2006, p. 270

Publié dans utopies

Commenter cet article