Ils ont tout prévu

Publié le par A_A

Mes jambes sont engourdies. Je regarde à travers le hublot et je découvre l’Aéroport de Toulouse. Ce paysage aéronautique m’est familier, commun à de nombreuses villes. Au loin de ce désert de goudron, la tour de contrôle.

L’hôtesse me guide vers la sortie, et je m’engage dans la marche commune : les uns derrière les autres nous marchons à pas régulier et soutenu, le claquement des roues de nos valises sur ce sol lisse et légèrement brillant, accompagne le fond sonore des moteurs d’avion.

Passivement je passe à la douane, j’attends en communauté et je reprends ce pas régulier et soutenu. La lumière, les odeurs, les couleurs et l’ambiance me sont toujours aussi familières. 

Je franchis le seuil du hall et j’entre dans une autre séquence. Passivement je décide de traverser ce grand espace lumineux, et me mêler à cette fourmilière qui arrive, qui part, qui accompagne, qui travaille. Je suis dans l’artère principale du flux, les usagers marchent par colonne, suivant les informations marquées sur ce sol lisse et légèrement brillant. Ce lieu m’est inconnu mais un sentiment de sécurité m’envahit. Cet espace structuré me guide, m’accompagne dans ma quête. Je regarde la grosse horloge. Cinq heures d’attentes avant ma correspondance …

Attendre ? Lire ? Manger ? Acheter ? Appeler ? … Visiter ? Je suis dans une ville inconnue qui a pour réputation d’être charmante. C’est l’occasion de vérifier mes sources. Un regard rapide sur ce sol informatif et je m’engage dans une artère secondaire. La lumière est vive, la bande sonore constante, le pas identique. Je vais pouvoir tuer le temps en devenant une touriste temporaire. Ils ont tout prévu.


Pauline Lasbistes 

Publié dans anticipations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article