Des espaces autres

Publié le par A_A

Les hétérotopies sont des lieux réel, des lieux effectifs, des lieux qui sont dessinés dans l'institution même de la société, et qui sont des sortes de contre-emplacements, sortes d'utopies effectivement réalisées dans lesquelles les emplacements réels, tous les autres emplacements réels que l'on peut trouver  [...] sont à la fois représentés, contestés et inversés, des sortes de lieux qui sont hors de tous les lieux, bien que pourtant ils soient effectivement localisables. 
p.1574

La définition de l'hétérotopie répond à plusieurs principes,
principe 1 : concerne toutes les sociétés, universalité de l'homme, lié à la crise/ la déviance

principe 2 : dépend synchroniquement de la culture dans laquelle elle se trouve, disparitions et apparitions des hétérotopie selon l'évolution de la société (cimetière)

principe 3 : "L'hétérotopie a le pouvoir de juxtaposer en un seul lieu réel plusieurs espaces, plusieurs emplacements qui sont eux-mêmes incompatibles."p.1577 (cinéma, le jardin, le tapis)

principe 4 : rapport particulier au découpage du temps, rupture avec le temps traditionnel (musée = accumulation ; marchés, foires = éphémère, saisonniers)

principe 5 : système d'ouverture/fermeture, rites de passages, contrainte, non publicségrégation (motel, bordels = tenu à l'écart)

principe 6 : toute hétérotopie a une fonction vis à vis des espaces restants, but : soit créeer un espace d'illusion (maison closes) et soit de compensation (colonies jésuites méticuleusement réglées)

Les "contre-espaces"sont des utopies situées, contestation des espaces, espace absolument autres.
 

Espaces autresMichel Foucault, Dits et Ecrits, Gallimard, 1984

 

                          
 

Publié dans utopies

Commenter cet article